Un lymphome, comment se propage-t-il ?

jeudi 27 août 2009 22:35 Publié par Kim Parkly
Libellés :

0

Introduction
Le lymphome est un cancer du sang qui provient dans le système de lymphe du corps. Le système de lymphe est un réseau de conduits et des noeuds qui stocke et porte une substance appelée la lymphe partout dans le corps. La lymphe est composée de globules blancs de système immunitaire appelés des lymphocytes. Le lymphome arrive quand les lymphocytes du corps commencent à agir irrégulièrement en se divisant à un taux excessivement accéléré. Dans quelque temps les lymphocytes supplémentaires commencent à évincer des cellules saines en formant les tumeurs qui se développent dans les ganglions lymphatiques.

La métastase
Le processus par lequel le lymphome peut se propager dans tout le corps est appelé métastase. Métastase provient d'une tumeur primitive. Pour le lymphome, cette tumeur primaire est généralement situé dans un des ganglions lymphatiques de l'organisme. Pour que les métastases se produisent, une cellule infectée de cancer doit se séparer de la tumeur primitive et de migrer vers une autre zone du corps. Ce processus se produit habituellement par la circulation sanguine ou le système lymphatique.

La circulation sanguine
Les tumeurs ont besoin d'une connexion directe à la circulation sanguine pour être en mesure de continuer à croître et à multiplier leurs cellules. Pour le faire, les cellules cancéreuses créent des vaisseaux qui se connectent directement à la circulation sanguine pour recevoir les nutriments nécessaires pour se diviser et se multiplier. Ce même vaisseau peut devenir une voie de transport pour une cellule cancéreuse dissidente pour entrer au système sanguin. Puisque le sang se rend dans chaque partie du corps, une cellule de lymphome peuvent facilement trouver son chemin à d'autres organes à l'aide de la circulation sanguine. Une fois la cellule cancéreuse a atteint un organe ou des ganglions lymphatiques, il se fixe sur les tissus, crée de nouveaux vaisseaux sanguins pour s'alimenter, et commence à se diviser. Cela forme une nouvelle tumeur.

Le système lymphatique
le lymphome se propage aussi à travers le système lymphatique. Ceci est plus fréquent à cette forme de cancer puisque le cancer est déjà originaires du système lymphatique. Dans ce cas, une cellule cancéreuse se détache de la tumeur primaire et voyage à travers le système lymphatique vers un site secondaire. Comme la circulation sanguine, le système lymphatique circule dans tout le corps, donnant à la cellule de tumeur l'accès ouvert à n'importe quel ganglion lymphatique ou organe vital dans lequel elle peut s'installer.

Les dégâts
La propagation d'un lymphome dans des sites secondaires sur le corps est ce qui rend ce cancer si funeste. Comme avec un ganglion lymphatique, une fois que les cellules lymphomateuses se sont installés dans d'autres organes partout dans le corps, elles commencent à se multiplier à un rythme accéléré pour se transformer en tumeur. Ce tumeur évince les cellules saines d'organes infectés, y compris des poumons, le cerveau et le foie, ce qui rend difficile le bon fonctionnement de ces organes. Finalement, la tumeur du lymphome peut devenir assez grande pour empécher l'organe de travailler, causant la mort du patient. On estime à 20.790 le nombre des décès provoqués par cette maladie en 2009. selon la "Leukemia and Lymphoma Society"-USA.

Les symptômes de lymphome du cou

jeudi 20 août 2009 20:36 Publié par Kim Parkly
Libellés :

0

Le lymphome est une forme de cancer qui affecte les ganglions lymphatiques de l'organisme, en particulier dans le cou. Le lymphome est une maladie grave qui nécessite des soins médicaux spécialisés pour le traitement. Mais il peut être difficile de faire la différence entre un lymphome et d'autre type d'inflammation ou d'une maladie qui affecte les ganglions lymphatiques. Cet article n'a pas pour but de diagnostiquer tout état, il est simplement destiné à vous familiariser avec les symptômes du lymphome non-hodgkinien. Voici quelques conseils utiles :

Ganglion lymphatique
Les ganglions lymphatiques sont de petites glandes situées sous le lobe de l'oreille, sur les côtés de la gorge, et à l'arrière de la nuque, près de la base du crâne. Ces nœuds produisent la lymphe, un liquide qui est l'une des lignes de défense de votre système immunitaire du corps. Le lymphome peut gonfler ces noeuds, mais d'autres maladies peuvent le faire aussi, par exemple un mal de gorge ou un blocage des vaisseaux lymphatiques. Autres maladies, cependant, provoquent des douleurs lorsque le ganglion est gonflé, mais pas le lymphome. Par conséquent, si vos ganglions lymphatiques sont gonflés, mais vous ne sentez pas de douleur lorsque vous les touchez, vous avez peut-être le lymphome :(

La perte de poids
Toutes les formes de cancer provoquent une perte de poids à un degré ou un autre et rapidement, la perte de poids inexpliquée peut indiquer le lymphome. Si, en plus d'un gonflement des ganglions lymphatiques du cou, vous commencez à vivre la perte de poids, vous avez peut-être le lymphome.

La fièvre
Une fièvre est une procédure standard pour le corps pour combattre l'infection. Généralement, la température corporelle élevée rend plus difficile la survie des bactéries et des virus. Parce que de nombreuses maladies peuvent provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques et de la fièvre, il est facile de confondre les lymphomes avec une autre maladie. Si, toutefois, la fièvre accompagne la perte de poids et / ou un gonflement douloureux des ganglions lymphatiques dans le cou, vous devez consulter un médecin tout de suite.

La transpiration
La transpiration est une autre méthode de défense pour votre organisme, celui qui accompagne d'habitude la fièvre. Tandis que beaucoup de maladies peuvent causer un certain degré de transpiration, lymphoma peut causer tant de transpiration que votre literie et pyjama deviennent mouillés ou "trempés".

Les ennuis de respiration
Parce que les ganglions lymphatiques dans le cou sont gonflés, vous pouvez éprouver des ennuis de respiration, des toux, ou même des douleurs de poitrine. C'est parce que les ganglions lymphatiques appuient contre votre larynx, et limitent le flux d'air. Parfois, le corps répondra par le toux. Les périodes prolongées de toux, combinées avec les susdits symptômes, sont un indicateur clignotant de lymphome.

La faiblesse
Le cancer draine les ressources du corps, laissant le corps chroniquement fatigué ou faible. Si vous éprouvez de la fatigue ou de faiblesse qui ne disparaîtront pas comme les autres (symptômes ci-dessus), il est important de consulter immédiatement un médecin.

Gonflement abdominal
Un autre signe de lymphome est le gonflement de l'abdomen ou «le ventre». Autres maladies peuvent causer le gonflement abdominal, y compris les allergies alimentaires ou de l'excès de gaz. L'appendicite, par exemple, peut aussi provoquer des infections dans l'abdomen ainsi que de la fièvre, mais il ne provoque jamais l'inflammation des ganglions lymphatiques. Si vous avez un abdomen gonflé, en plus des symptômes mentionnés ci-dessus, vous souffrez peut être de lymphome.

Comment trouver le taux de survie de cancer des os

vendredi 7 août 2009 11:19 Publié par Kim Parkly
Libellés :

0

Si vous connaissez quelqu'un diagnostiqué avec tout type de cancer des os, vous vous interrogerez naturellement sur la durée de survie. Heureusement, les durées de survie sont hautes grace aux nouveaux traitements et médicaments découverts. Cependant, il faut toujours se rappeler que les statistiques comme la durée de survie sont représentés en moyenne seulement.

Sachez que les statistiques sur les durées de survie sont généralisées. Comme tout le monde est différent, elles ne peuvent pas être utilisées pour prédire le pronostic d'un individu.

Ne pas lire trop de statistiques sur le cancer. Elles évoluent au fil du temps et peuvent être interprétées de différentes façons. En outre, les statistiques sur le cancer que vous trouvez ne reflétent -peut être- pas les derniers progrès en matière de traitement ou de diagnostic.

Sollicitez le soutien de vos amis et membres de la famille. Si vous n'avez pas de personne à proximité, cherchez un groupe de soutien en ligne à l'Institut National du Cancer. Beaucoup de personnes ont trouvé la force, l'encouragement et le soutien affectif de ces groupes.

Vous pouvez demander à votre médecin de soins primaires ou oncologue la durée de survie pour le cancer et sur les taux de réussite des différentes formes de traitement.

Les patients atteints de cancer ont le droit de savoir leurs options de traitement, y compris les risques et les avantages des différentes options et la durée de survie associée aux traitements.